AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

The not Great and Powerful [en cours]
 :: Avant Propos :: Présentation

Sam 16 Sep - 19:06
Rose Blancherive
Identité


Surnom(s): Sorcitrouille / Sorcière Potiron
Genre: Féminin
Âge: Dix ans
Taille: 1 m 33
Poids: 26 kg
Race: Humaine
Rang Social: #rang#
Métier: #metier#
Classe: mage
Classe secondaire:
Alignement: Loyal Bon
Inventaire: _ panoplie de magicienne
_ bracelet catalyseur
_ sac à bricoles
Physique
La petiote culmine à près d'un mètre trente-trois et pèse au bas mot vingt-six kilogrammes, si bien qu'elle semble aussi légère que maigrichonne. On le dénote assez à la vue de ses jambes et de ses bras frêles. Du reste, elle arbore une magnifique chevelure longue et soyeuse, bien peignée, qui boucle un brin, avec enfin la robe d'une dorure vive. Celle-ci ballotte avec majesté dans la brise, où se laisse choir en douceur sur un dos à demi nu, qu’elle dévale assez et voile en abondance ; le tout avant de se dresser, de s’éparpiller. Le phénomène lui donne quelques airs de fauve à crinière. Et ses prunelles, véritables puits d’or lorsqu’elles ne semblent pas ambrées dans la pénombre, se marient à merveille à cette teinte ; bien que la fière lueur de sorcière y reluise trop rarement. Elle a de plus le teint frais et des joues un tantinet rosées, ainsi qu’une belle bouche minuscule aux lèvres toutes fines, d’où s’évade une voix aussi mélodieuse que discrète. La petite affiche bien souvent cet air d’insouciance et d’innocence si cher aux marmots de cet âge, comme elle arbore pareillement les traits les plus frivoles et irréfléchis de la nature humaine. Mais elle est ainsi faite, aussi timide que sensible, avec parfois ses manies excentriques. Seules étrangetés à ce portrait, qui ne serait l’enlaidir d’ailleurs, des oreilles à la forme équivoque, légèrement pointues. Elle est dont douée d'un joli minois aux traits délicats, lui donnant un certain cachet d'angélisme. A cela s'ajoute un bien bel ensemble, lorsqu'elle n'endosse pas sa panoplie farfelue de magicienne, à savoir une jolie robe des plus banales et d’une blancheur immaculée, garnie de rubans. Et sa silhouette mince, presque élancée pour son jeune âge, mais également dénuée de courbes pas même naissantes, ajoutent à sa démarche un tantinet gracile et élégante. Seul cet esprit vif et pouvant faire preuve d’une maturité édifiante, la donnerait tout juste évadée à l’enfance. Le tout renvoyant l'image d'une adorable jeune fille, aussi pure que sincère, qui inspire confiance. Bien qu'on lui reconnaisse une certaine gaucherie par instants, ceci intimant tout naturellement qu’elle soit peu dégourdie, chose qu'elle élude par sa gestuelle bien délicate et une trogne attendrissante. Enfin, le seul fait de revêtir sa fantasque tenue d’aventure a tôt fait de partager son auditoire. Puisqu’elle peut sembler aussi risible qu’amusante, enfantine ou excentrique ; en plus de ne paraître pas moins mature.

Caractère
La jeune fille se veut tant vertueuse qu’elle s’échine à engranger plus de connaissances que de raison, à savoir les eusses et coutumes des diverses factions, groupuscules et autres ordres religieux. Afin de ne pas offenser les croyances et ego d’autrui, même par mégarde. Elle a dont trop de respect pour les vivants, comme les défunts en vérité, et s’efface volontiers devant eux, par son caractère trop humble et modeste, tendant à la dérision de son être. A vrai dire, elle ne se soucie guère de sa personne et songe bien plus, pour ne pas dire exclusivement à son prochain, dès lors qu’elle côtoie des gens. Et elle n’estime pas moins la vie des bêtes et autres créatures que celle des hommes et de leurs confrères aux traits partagés.

On la sait du reste bien attentionnée et assez soucieuse du bien être de quiconque. Ainsi ne peut-elle dénigrer les déboires d’un simple passant, la misère d’un étranger ou encore manant. Que trop bonne, la blonde blâme rarement les vils individus et leur pardonne à loisir leurs sottises. Mais elle ose leur faire l’affront de s’insurger contre pareilles vilénies, quitte à offusquer par le discours moralisateur. Un brin de sagesse pour de rares occasions de bravoures. La pleutre enfant est trop souvent sujette à des tourments tenant plus du dilemme insolite et absurde qu’autre chose.

Quelque peu craintive et timide, elle en viendrait presque, parfois, à préférer la compagnie du silence. Elle n’est certes pas taciturne ni vraiment bavarde, mais elle éprouve le besoin de s’isoler par moment, y trouvant-là des instants plus propice à la réflexion ou au répit que d’ordinaire. Et la belle est bien du genre à réfléchir, du fait de sa trop grande curiosité. Lorsqu’elle ne s’y adonne pas, c’est bien qu’elle admire quelque splendide chose, tels ces paysages qui subjuguent ou ces admirables esprits héroïques qui fascinent. Sa passion demeurant la contemplation des merveilles naturelles ou des architectures et arts humains. Ce dont-elle n’osera jamais prendre exemple.

Rose est d’ailleurs toute aussi minutieuse en ses propres égards, comme sa gestuelle ou sa verve où elle s’impose une certaine rigueur ; de crainte de perdre tout crédit sans doute, ou de susciter le ridicule. Elle est en vérité si sensible qu’un rien pourrait l’ébranler. Mais elle s’essaye chaque jour à combattre ce genre de faiblesse qui l’afflige. Afin d’être utile et fin prête à parcourir le vaste monde. Elle ambitionne plus qu’une simple aventure, elle désire un savoir inestimable, s’abreuver des richesses culturelles et autres connaissances dont regorgent ces terres jamais trop explorées.

Sinon, la jeune fille suit de manière studieuse la voie des plus grands et illustres mages, afin de se hisser à leur mesure. Car elle idéalise ces héros synonymes d'excellence, dont les fables la bercent encore et toujours, et dont elle puise parfois une once de bravoure et charisme. Du reste, il n’est pas rare de la voir s’ébahir en quelques tavernes populaires, à l’entente d’une chanson de geste dictée par un ménestrel. Elle aimerait enfin voir s'épanouir les générations futures, sous la bannière vertueuse des valeurs qu'elle arbore. Car elle abhorre la noirceur dans les cœurs sous ses moindres aspects. Mais à trop rêver de chimères et merveilles, elle en vient à se navrer de n'être guère plus utile qu’un fanfaron. Si bien qu’elle pourrait étouffer son potentiel véritable, sans savoir.

Histoire

Derrière l'écran

Prénom ou pseudo: Le Grand Trixhe
Âge: Vingt-six ans
Credit Avatar: kojiki-life
Comment as-tu connu le forum ? Par son fondateur.
Ton avis sur le forum ? J'en dis que ça manque de poney D:
Code du règlement:

(c) CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Avant Propos :: Présentation
The not Great and Powerful [en cours]

Sauter vers: