AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Iz Amethyst
 :: Avant Propos :: Présentation

Lun 10 Avr - 13:59
Anastasia Morghan
Identité


Surnom(s): Amethyst
Genre: médém
Âge: 28
Taille: 1m71
Poids: 68
Race: Humaine
Rang Social: 9
Métier: Alchimiste
Classe: mage
Classe secondaire: chaman
Alignement:
Inventaire: - Un  grand bâton de combat  en chêne sombre surmonté d'une gemme d'Amethyst qui fait office de catalyseur.
- Une trousse de premiers soins
- Un sac contenant une couverture, une gourde et des provisions
- Une dague de fer
Physique
Le soleil tape à travers la fenêtre, la chaleur concentrée fond sur moi et me réveille. Quasiment toujours la même rengaine depuis bien longtemps..
Mes pieds tombent sur le parquet et je me redresse : direction ma petite salle de bain d'où je sors un bon quart d'heure plus tard.
En descendant je passe devant le grand miroir décorant ma chambre éclairée par la lumière du jour, je m'y arrête un instant. C'est vrai que je ne prête pas souvent attention à mon physique, je n'aime pas spécialement cette experience mais au fond tout n'est pas à jeter chez moi.
Comme je me tourne vers mon reflet je regarde mes longues dreadlocks blondes descendant dans mon dos, pas au goût de tout le monde mais les perles qui les entourent rendent la coiffure bien plus attrayante, devrais-je en mettre plus ? Je passe ma main pour les ramener devant, semblant les compter, non, c'est très bien comme ça. Je les lache et quitte ce détail pour me regarder plus directement, mes yeux mauves habituellement maquillés de noir fixant leurs homologues je descends sur mes taches de rousseur. Ma peau a toujours été pâle, je tiens ça de ma mère, mais je n'ai jamais compris pourquoi ces tâches « gâchaient » mon visage. Je me rappelle les avoir détestées longtemps, elles se voyaient comme le nez partout sur la figure mais avec le temps j'ai appris à les accepter.. Enfin pas comme si j'avais vraiment le choix..
Au moins elles vont bien avec mes labrets, je les mordille distraitement en m'attachant les dreadlocks pour dégager le reste de ma tête : la série de piercings sur mon oreille et mon cou,un peu trop long mais avec la tête que j'ai les gens ne se focusent pas dessus. Un léger ricanement tandis que je continue sur mon collier d'os... Plus décoratifs qu'autre chose ils ajoutent un côté mystique, voir glauque qui ne me déplait pas, tant pis pour les autres. S'ils me prennent pour une sorcière avec mes vêtements sombres tant mieux : cela fait des gens en moins qui viendront me chercher des noises..
Un sourire satisfait se dessine sur mes lèvres fines, je prends une position de bodybuilder, mes bras épais n'en dévoilent que mieux les tatouages qui les décorent. Une série de runes d'un langage perdu d'ancienne Charybde visible sur mes bras accompagnés d'un entrelacs de symboles magiques appris dans mes grimoires. Changeant ma position je me regarde de profil. Cambrée je me regarde encore, un corps dur et musclé, des seins bien faits. Je suis fine et je me sens belle. Je suis belle !

Satisfaite je quitte enfin le miroir, une bonne journée commencée je sors enfin de la pièce d'un pas svelte.

Caractère
J'avance vers la cuisine toujours perdue dans mes pensées. Pourquoi je ne me regarde pas plus souvent tiens.. Je me rappelle, jeune j'étais une fille plutôt intelligente, pas bosseuse pour deux sous mais j'avais un esprit assez vif pour rester sous les projecteurs. Aaaaah j'étais fière.. Une petite vague de honte perle au souvenir de la peste que cela m'avait fait devenir. Autaine et méchante je glissais lentement sur une pente dangereuse, frôlant la délinquance. Je regrette tellement mon insolence, tout le mal que j'ai fais. D'un autre côté sans ça je n'aurais jamais pu être comme je suis maintenant.

A force de dépasser les bornes j'ai finis par faire une méchante sortie de route. Ma sagesse actuelle me permet de le comprendre mais je pense que cet accident fût largement mérité. J'avais commencé à devenir une ombre de moi-même, ma peur doit venir de là.. La haine de soi est un poison puissant et incurable qui reste tapis, même dans la plus belle des béatitudes. J'en fais hélas, encore les frais maintenant, une juste punition sans doutes.

Pourtant je suis maintenant fière d'être passée par là, sans ça jamais je n'aurais compris ce que je suis, mon importance. Importante pour qui d'ailleurs ? Tout ce qui nous entoure, rien que ça ! Dépassant mon anxiété et l'intimidation d'être face à quelqu'un de si grand j'ai pu acquérir une force nouvelle, une énergie de vie et une motivation puissante voir à nouveau un certain côté arrogant. Je suppose que je peux bien vivre avec maintenant.
Je relève le menton, fière d'être là où je suis maintenant, ma tasse de thé entre les mains je regarde à travers la fenêtre le ciel clair. Il fait beau aujourd'hui, mon jogging sera agréable..

Histoire
La course ou comment se maintenir en forme en gardant un corps svelte.. Je franchis mon pas de porte en trottant, les glyphes de sécurité et ma réputation ici suffisent à  protéger ma porte non verrouillée d'éventuels intrus..
Aussi loin que je puisse me rappeler je n'aurais jamais pensé à finir comme ça.. J'avais commencé comme une enfant sage, assez bonne pour êre dans les têtes de la classe et la fierté de ma famille. Mon surnom date d'ailleurs de cette époque, j'étais un petit trésor chez moi, une pierre précieuse et rapidement une Améthyste, à cause de mon regard, aux yeux de mes parents.. Comment ne pas gonfler l'égo d'un enfant..
Travaillant peu je traînais beaucoup dans Maldents, mon côté mignonnette me servant de pass, le fait que je me faufillais partout aussi.

La vie était belle encore, j'étais loin de me douter de la suite. Les lauriers sur lesquels j'étais assise me permettaient de moins en moins de rester en tête et mon niveau baissa progressivement jusqu'à ne plus suffire. De l'autre côté je devenais de plus en plus insolente, répondant, rentrant à des heures impossibles, un vrai poids pour ma famille et une tâche parmis le taux de réussite dont elle brillait. Les cours de magie ne me voyaient plus, mes parents non plus d'ailleurs. Ce jusqu'au point de non retour que jamais je ne pensais atteindre..

La ville commence à se perdre derrière moi. Les gouttes de sueur perlent à la base de mes cheveux au rythme du mouvement de mes cuisses. Déjà à l'époque j'étais pas mal niveau musculature à force de rester dehors et d'avoir des fréquentations douteuses, au moins ça m'a servit le jour où je suis partie de chez moi.. Un énième engueulade chez moi et le vase a débordé. Le soir même je quittais la cité en douce, marchant tout droit sans but autre que m'éloigner le plus possible de la tyrannie de mes parents avec comme seul aide mes notions de magie datant de l'époque où j'allais encore à l'école. Avec du recul je mis étonnamment beaucoup de temps avant de comprendre mon erreur et de m'en vouloir. La honte au corps j'ai commencé à errer, incapable de rentrer. Je me perdais petit à petit, un peu plus chaque jour, me contentant uniquement de survivre de mon geste totalement irréfléchi. Dire que je n'avais même pas encore 18 ans...

Un bruissement dans un arbre suivit par une envolée d'oiseaux. Un sourire se dessine sur mes lèvres. C'est vrai que c'est aussi durant cette période que le monde m'apparut comme je peux le voir maintenant. Ca avait commencé par des impressions étranges, se sentir observée peut être désagréable la plupart du temps mais bizarrement cela m'avait été plus apaisant qu'autre chose, un peu comme une mère veillant paisiblement sur son enfant. Avec mon recul ça me semble évident  bien sûr, je comprends que la jeune fille totalement perdue et pleine de colère que j'étais ait pu prendre plus de temps pour le voir.. Les coïncidences continuant et mon esprit tassant de lui-même mes sombres pensées  finirent par avoir raison de moi, j'ai pu La sentir pour la première fois. Malgré mes erreurs, mon comportement odieux et mon passé semé de peines quelqu'un avait toujours veillé sur moi. La Nature dans sa grande sagesse m'avait protégée, moi, un être ésseulé, passé à la base de la chaine alimentaire. Si un être si grand estimait assez mon importance je me devais de vivre, de pouvoir rendre fière cette autre mère et je suis donc rentrée chez moi plus déterminée que jamais !

Courant toujours j'essuie une larme naissante au souvenir de la joie et du sourire qu'avait exprimé ma mère en me voyant rentrer à la maison. J'ai repris mes études, finissant enfin mes études de magies laissées à part par le passé pour commencer à fréquenter les groupes d'étude de chamanisme et d'alchimie, admirant le rapport qu'ils avaient avec la nature, l'utilisant avec respect. Mon corps a commencé à changer lui aussi, encaissant les nouveaux cours de magie, plus physique cette fois, tandis que j'accumulais les connaissances requises dans l'art de manipuler les essences présentes autour de nous. J'ai commencé à ne me faire qu'appeler Amethyst, mon ancien surnom séduisant de part la consonance mystique qu'il m'offrait.

Cette fois c'est la forêt qui disparaît derrière moi, les bruissement des feuilles se taisant doucement pour revenir au calme de l'eau tandis que je me dirige vers les bâtiments de la ville. Je sais que c'est moins boisé que Maldents, facile me direz vous mais Salis reste une belle ville, une ville qui est sortie de ses cendres comme moi. C'est donc là que j'ai décidé de prendre mon départ en ouvrant ma boutique d'alchimie. Et de toute façon je sais que peu importe où je m'installe, peu importe ce que je fais et où je vais je sais qu'Elle sera toujours là pour moi, qu'Elle veillera toujours sur moi..

Derrière l'écran

   Prénom ou pseudo: Ame, amenon, non
   Âge: 22
   Credit Avatar: Belonne
   Comment as-tu connu le forum ? Je l'ai trouvé au pif, sur EN, en connaissant les admins et modos, qui m'ont réinvités..
Du coup je l'ai trouvé au pif si on repart d'EN
   Ton avis sur le forum ? Un peu vide
   Code du règlement:

   (c) CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Avant Propos :: Présentation
Iz Amethyst

Sauter vers: